Que faire en cas d’incendie vis-à-vis de l’assurance habitat ?

Pour qu’un sinistré puisse se faire rembourser sa maison après un incendie, il faut plusieurs étapes exigées par l’assurance. En effet, l’assurance doit établir un état des lieux précis pour cela, elle conduira assez de constats. Quelles sont alors les différentes étapes à suivre lorsque sa maison se consume par le feu ?

La bonne réaction

Avoir une bonne réaction est important dans le but de se voir laver de tous soupçons et ainsi ne pas entacher ou alourdir la procédure d’indemnisation (visitez ici). Le propriétaire de la maison incendiée pourrait déjà garder son calme puis empêcher la fumée de se répandre pour sauvegarder quelques restes de l’appartement. Par contre, s’il s’agit d’un incendie criminel, le possesseur de l’endroit est convié à porter plainte dans les 24 heures qui suivent le dommage. Une fois le feu maîtrise, il devra par la même occasion faire la liste des affaires brûlées.

La déclaration

Se faire assister par l’assurance habitat lors d’un incendie passe toujours par une déclaration qui se fait pendant les cinq jours qui succèdent au sinistre. Cette déclaration peut se faire en ligne sur le site de l’assurance ou lors d’une déclaration physique à l’agence. Elle consiste en une déclaration des origines du fait et des déconvenues subis par le mobilier et l’immobilier. Ensuite vient la constitution du dossier par l’original du procès-verbal si l’incendie est volontaire, puis la liste des biens touchés et leur état suivit des preuves justifiant leur valeur. La prochaine étape serait le déplacement d’un agent de l’assurance pour venir établir l’état des lieux et passer à la vérification de la déclaration du sinistré. Une fois les composantes mises en place, la prochaine étape est la réparation et l’indemnisation.

L’indemnisation

C’est l’étape finale, c’est le moment où la couverture sociale se chargera de couvrir les dommages de la maison après avoir eu en sa possession le dossier de remboursement. Par contre, l’indemnisation comporte plusieurs modalités, mais la première consiste à simplement aller toucher son chèque. Cependant, cela n’est possible que si l’intéressé décide lui-même d’effectuer les travaux, c’est-à-dire ne pas passer par le constructeur de l’assurance.